xiti
Conseils d'experts et témoignage de professionnels - un site proposé par Gan Assurances

Site de partage d’expériences entre entrepreneurs et de conseils d'experts en assurances et en gestion d'entreprises.

Archive pour mars, 2013

Incendie : savoir s’organiser pour bien redémarrer

Cédric Goudant a créé Cédric Sport en 2009 : il vend et prépare du matériel de course pour le karting de compétition. L’an dernier, un incendie a ravagé son entrepôt, mais il a pu rebondir rapidement grâce à la réactivité de ses partenaires.

 

« La saison du karting de compétition, c’est entre mars et novembre. Alors quand j’ai découvert le 15 mai dernier que tout mon matériel venait de brûler dans un incendie, j’étais atterré ! Je devais préparer des karts et entraîner des pilotes pour des courses dans les semaines qui suivaient, et je n’avais plus de bureau, plus de magasin, plus de stocks, plus d’outillage… Il fallait réagir très vite si je ne voulais pas voir mon entreprise couler.

 

Une indemnisation rapide par l’assurance

 

Heureusement, je travaille à Lohéac, un village breton spécialisé dans le sport mécanique. J’ai donc été immédiatement épaulé par des entreprises voisines, qui m’ont déniché un nouveau local en deux jours. Mes fournisseurs ont également joué le jeu, en me réapprovisionnant tout de suite. Et mon agent d’assurance, lui aussi, s’est montré extrêmement réactif : j’ai reçu un premier acompte d’indemnisation 8 jours après la survenance du sinistre, un deuxième acompte en juillet et le solde en septembre.

 

Finalement, j’ai pu retrouver une activité normale au bout de 6 mois seulement. Un délai inespéré compte tenu de tout ce que j’avais perdu… Et le bilan de Cédric Sport pour l’année 2012 est plus qu’honorable : 7 titres de champion ou vice-champion nationaux ! »

Conseil d’expert

 

« En cas de sinistre, sachez que votre indemnisation dépend de 3 personnes :

– votre agent d’assurance,
– la personne qui étudie le dossier et déclenche le règlement du sinistre,
– un expert chargé de mener l’expertise pour déterminer le montant du dommage subi.

 

Une bonne gestion administrative de votre entreprise facilitera grandement leur action.
Or si un incendie détruit vos locaux, vous perdez non seulement votre matériel, mais aussi tous vos documents administratifs stockés sur place. Et pour évaluer votre indemnisation, votre compagnie d’assurance aura besoin de justificatifs ! A titre préventif, pensez donc à sauvegarder tous vos documents (factures, bons de commande, carnet clients et fournisseurs…), soit de façon numérique, accessible depuis un serveur (en « cloud »), soit chez votre expert-comptable ou tout autre partenaire.

 

Attention : dans votre activité, vos clients vous confient des karts de grande valeur. Il est donc impératif de souscrire une « garantie des biens confiés », en veillant à bien évaluer le montant des véhicules que vous êtes amenés à réparer et à garder dans votre garage. Ainsi, en cas de sinistre, le montant garanti dans votre contrat vous permettra de percevoir de quoi indemniser à votre tour vos clients et sauvegarder votre relation de confiance avec eux ! »

 

Serge Collet, Agent général Gan Assurances

Commerce alimentaire : réglementation et garanties

Aurélie Leprince Jalowoï, 37 ans, a lancé son site de e-commerce www.repasdecave.fr en juillet 2011, pour vendre des conserves gourmandes. Elle souhaite aujourd’hui ouvrir une boutique physique, ce qui impose une réglementation plus stricte…

 

« Ma famille vient du Sud-ouest. Le « repas de cave », c’est une expression qu’employait ma grand-mère en cas d’invité imprévu : elle sortait de la cave les conserves préparées pendant l’été… J’adore cette tradition ! D’où l’idée d’ouvrir un commerce en ligne de conserves gastronomiques (foie gras, pâtés, produits de la mer, confitures, etc.).

 

Etablissement recevant du public : des garanties adaptées

 

Le principal risque dans ce secteur, c’est l’intoxication alimentaire. Mais je passe mes commandes auprès de producteurs que j’ai sélectionnés pour leur fiabilité : ils utilisent tous des autoclaves (stérilisateurs à la vapeur) et ont un numéro d’agrément. Quant aux éventuels retards de livraison, généralement je fais bénéficier à mes clients d’un coupon de réduction ou d’un remboursement.

 

Mais je voudrais ouvrir bientôt une boutique physique et là, je sais qu’il va falloir que je me protège davantage : ce sera un ERP (établissement recevant du public) et je proposerai des produits frais en plus des conserves, ce qui entraîne davantage de risques. Je vais aussi embaucher mon premier salarié… Bref, je vais devoir apprendre à maîtriser tout un nouvel arsenal réglementaire ! »

Conseil d’expert

« Avant d’ouvrir votre commerce, plusieurs formalités administratives s’imposent : immatriculation au registre du commerce et des sociétés (RCS), choix d’un statut d’entreprise adapté à l’activité de e-commerce et de commerce en boutique…

Par ailleurs, l’ouverture d’un magasin entraîne des investissements lourds : achat ou location d’un local commercial, agencement de la boutique, mobilier de présentation, armoires réfrigérées, vitrines, etc. Il est donc indispensable de vous protéger. Si vous êtes locataire, il faudra notamment vous assurer en responsabilité civile vis-à-vis du propriétaire.

De plus, votre activité devient visible et sera donc exposée aux risques de vols et de dégradations : pensez à mettre en place des mesures de protection et à ré-évaluer la valeur de vos biens dans vos contrats d’assurances ! »

 

Max Lassalle, Agent général Gan Assurances

Conseils pour s’installer en franchise

A l’occasion du salon Franchise Expo Paris qui se déroulera du dimanche 24 mars au mercredi 27 mars prochain (Porte de Versailles), Chantal Zimmer, déléguée générale de la Fédération Française de la Franchise nous dévoile, à l’occasion d’une interview, ses conseils pour se lancer en franchise.

.

Fédération Française de la Franchise : 

C’est la fédération représentative de la franchise qui, depuis sa création en 1971, met son expertise et son professionnalisme au service de cette stratégie de développement des entreprises.

 

Ces témoignages peuvent aussi vous intéresser…

 

790 nouveaux entrepreneurs accompagnés en 2012

Tout laisse à croire que la crise a épargné les associations du Réseau Entreprendre : une association sur deux a enregistré une hausse d’activité en 2012. En dépit d’un contexte économique difficile, elles ont tout de même accompagné près de 790 nouveaux entrepreneurs notamment dans la reprise d’entreprise (37% des projets). Quelques évolutions ont été constatées dans la nature des activités des entreprises des lauréats comme les projets construits au travers de sites internet ou liés aux nouvelles technologies.




Retrouvez plus d’informations sur le communiqué du Réseau Entreprendre en cliquant ici.

Envie d’entreprendre en franchise ?

Rendez-vous au salon Franchise Expo, du dimanche 24 mars au mercredi 27 mars, à Paris Porte de Versailles, Pavillons 2 & 3. 
Pour bien préparer votre visite et votre projet de franchise :

 

  • Téléchargez votre badge gratuit (valeur 30 €, si acheté sur place) en cliquant ici

 

  • Téléchargez et imprimez le questionnaire « bien préparer ma visite » qui contient les 20 questions essentielles à poser lors d’un entretien avec un franchiseur.


 

  • Récupérez gratuitement* votre guide « Devenir franchisé pour les nuls » des Editions First
    (valeur 12,50€)

    en vous rendant sur le stand Gan Assurances C17 muni du bon présent au dos du questionnaire

 

>>> Bénéficiez d’un rendez-vous personnalisé avec un expert sur le stand Gan Assurances pour évaluer votre projet et choisir votre statut juridique. Vous pourrez également assister à la conférence sur le thème :

« Quelle forme juridique choisir pour sa création d’entreprise ? », dimanche 24 mars à 13h30 et lundi 25 mars 13h/14h.

 

 

En attendant de vous rendre sur le salon Franchise Expo,

 

>>> regardez le témoignage de Chantal Zimmer, déléguée générale de la Fédération Française de la Franchise qui vous délivre les clefs de réussite pour entreprendre en franchise !

Cliquez pour visionner la video

 

>>> lisez le témoignage de M. Nurit, gérant d’une boutique Jardin des Fleurs. Il raconte son parcours : il s’est lancé en 2010 en franchise et pense ouvrir prochainement sa 2ème boutique…

Cliquez pour lire 

 

Franchise Expo Paris en quelques mots :

 

Chaque année, depuis plus de 30 ans, Franchise Expo Paris met en relation créateurs d’entreprise et commerçants avec plus de 450 marques françaises et internationales.

C’est grâce à ce rendez-vous unique constitué d’enseignes à forte notoriété ou de concepts se développant sur de nouveaux marchés que vous pouvez comparer, vous projeter dans l’univers de la marque et donc rejoindre le réseau le mieux adapté à vos ambitions.

Pour vous permettre de réussir votre projet, Franchise Expo Paris réunit l’ensemble des professionnels et des experts capables de vous accompagner, vous conseiller, vous informer, vous aider à trouver le financement nécessaire et les solutions d’assurances selon votre activité.

Devenir franchisé : une création d’entreprise facilitée

Jean-Philippe Nurit, ancien directeur de maison de retraite, a ouvert en 2010 un magasin de fleurs… Une reconversion professionnelle facilitée par son adhésion au réseau de franchise Jardin des Fleurs, qui lui a apporté formation et soutien logistique.

« Après un début de carrière dans l’hôtellerie-restauration, puis un poste de directeur de maison de retraite d’un grand groupe, j’en ai eu assez du salariat : je voulais devenir chef d’entreprise. Pour autant, je ne souhaitais pas me lancer seul… Je me suis donc associé avec un ami, passionné par les fleurs. Et nous nous sommes tournés vers la franchise, afin de bénéficier d’un véritable savoir-faire et d’un accompagnement dans notre projet.

Bien choisir son réseau de franchise.

Nous avons pris le temps de prospecter les différents réseaux dans ce secteur : un contrat de franchise, c’est un peu comme un contrat de mariage, il ne faut pas se tromper ! Nous avons tout de suite eu un bon contact avec le Jardin des Fleurs, et leur concept de vente de fleurs en « libre service » pour les clients nous a plu.

 

De plus, c’est un grand groupe, ce qui est un gage de solidité face à des fournisseurs de plus en plus exigeants. Nous avons ouvert notre premier magasin en 2010. Outre 10 semaines de formation initiale pour acquérir les bases du métier, nous avons bénéficié de précieux conseils au démarrage (aide à la recherche du local, mise à disposition d’un chef de chantier, etc.). Et au quotidien, l’appui du réseau en logistique et en marketing/communication nous fait gagner beaucoup de temps et d’argent : l’aide d’un franchiseur vaut vraiment de l’or ! Nous nous apprêtons d’ailleurs à ouvrir un deuxième magasin… »

Conseil d’expert

« En devenant franchisé, vous devenez chef d’entreprise. Attention à bien choisir votre statut social : salarié ou TNS (travailleur non salarié), qui dépend à la fois de la forme juridique de votre entreprise mais également de votre parcours personnel. De ce choix découle toute votre protection sociale (frais de santé, prévoyance, retraite, chômage…). Un agent d’assurances dans le même temps qu’un expert-comptable peut vous aider à identifier le statut le plus approprié, selon vos besoins professionnels et privés.

 

Par ailleurs, il est de votre responsabilité de bien étudier votre contrat d’assurance. Au démarrage, les investissements peuvent être particulièrement lourds en franchise, il faut impérativement protéger vos locaux. Pensez à la garantie « valeur à neuf », y compris sur votre mobilier. Vérifiez aussi les conditions de votre garantie « perte d’exploitation » et notamment si les royalties sont incluses. Pour le métier de fleuriste, quelques options s’avèrent indispensables : assurer votre mobilier extérieur en cas de tempête, garantir votre stock selon les variations saisonnières de votre activité (pics de la Fête des mères ou de Saint-Valentin par exemple), etc.

 

Enfin, sachez que votre franchiseur peut vous proposer un assureur partenaire du réseau, vous permettant ainsi de bénéficier d’un tarif préférentiel et d’un contrat adapté aux spécificités de votre activité. »

 

Yann Savary, Agent général Gan Assurances

 

Ces témoignages peuvent aussi vous intéresser…

 

Complémentaire santé obligatoire en 2016

Si vos salariés ne bénéficient pas encore d’une complémentaire santé, il va falloir vous pencher sur la question !

En effet, l’accord national interprofessionnel sur la sécurisation des emplois, signé le 11 janvier dernier par le patronat et plusieurs syndicats, prévoit la généralisation de la couverture complémentaire des frais de santé à l’ensemble des salariés du secteur privé d’ici au 1er janvier 2016.

Chaque entreprise, quelle que soit sa taille, devra ainsi cofinancer (avec un minimum qui devrait être fixé à 50 %) les cotisations santé de ses salariés. Mieux vaut donc commencer à prévoir votre budget en conséquence…

Un projet de loi devrait être déposé en mars pour transposer cet accord et en préciser les modalités.

On vous en dit plus dans les mois à venir !

Stereogram

Installer du matériel chez ses clients

Lorsque l’on transporte du matériel, un accident peut vite arriver : entre un bien abîmé chez un client ou un employé qui se blesse lors d’une installation, il n’est pas toujours évident de déterminer sa responsabilité en tant qu’entrepreneur. C’est la question que s’est posée Vincent Lecerf, fondateur d’une startup spécialisée dans la 3D.

 

 

PME de services : osez l’innovation !

 

Non, l’innovation n’est pas réservée aux grands groupes industriels. Même si vous êtes une PME, même si vous êtes dans les services, c’est possible : il vous suffit de télécharger le guide pratique « Osez l’innovation ! » proposé par la DGCIS !

 

En effet, qu’il s’agisse de conquérir de nouveaux marchés, de mieux mobiliser vos salariés, d’exporter ou d’affronter des changements dans votre environnement, l’innovation peut représenter un levier très efficace.

 

Ce guide s’adresse donc aux dirigeants de PME de services qui n’ont pas encore sauté le pas, afin de les accompagner dans toutes les étapes-clés de l’innovation de service : de l’idée, en passant par la conception et le développement, jusqu’à la mise sur le marché.

 

Levée de fond

Vous avez besoin de fonds pour financer les projets de développement de votre entreprise ?

Titre popin Fermer

Le concept de l’émission

Vous êtes entrepreneur d’une TPE/PME, commerçant, artisan, créateur d’entreprise et vous avez des questions sur votre activité ou votre projet professionnel…
Lionel Moreau et son équipe d’experts viennent à votre rencontre dans votre entreprise pour vous aider à résoudre une problématique, lever des doutes et vous rassurer d’entreprendre !

Avantages

contact
Pour participer, veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Ces informations vont nous permettre de mieux vous connaître et de prendre contact avec vous par la suite.

* Champs obligatoires.

Choisissez...
  • Monsieur
  • Madame
  • Mademoiselle


Les données collectées dans le présent formulaire par Gan Assurances en sa qualité de responsable de traitement seront utilisés par ses services et sous-traitants pour prendre connaissance de votre demande. Le défaut de communication des données obligatoires aura pour conséquence de ne pas nous permettre de prendre en compte votre demande.
Vous pouvez, à tout moment, conformément à la loi, vous opposer au traitement des informations vous concernant, y accéder, les faire rectifier ou supprimer en nous contactant via notre formulaire de contact.

Télécharger le livre blanc
Remplissez ce petit formulaire et accédez gratuitement au livre blanc

* Champs obligatoires

Livre blanc
Fermer
Choisissez...
  • Monsieur
  • Madame
  • Mademoiselle
Les données collectées dans le présent formulaire par Gan Assurances en sa qualité de responsable de traitement seront utilisées par ses services et ses sous-traitants pour prendre connaissance de votre demande.
Le défaut de communication des données obligatoires aura pour conséquence de ne pas nous permettre de prendre en compte votre demande.
Vous pouvez, à tout moment, conformément à la loi, vous opposer au traitement des informations vous concernant, y accéder, les faire rectifier ou supprimer, en nous contactant via notre formulaire de contact.