xiti
Conseils d'experts et témoignage de professionnels - un site proposé par Gan Assurances

Site de partage d’expériences entre entrepreneurs et de conseils d'experts en assurances et en gestion d'entreprises.

Archive pour juin, 2013

Contrat prévoyance : adaptez les garanties à vos besoins

Dans le métier du conseil, toute absence ou défaillance du consultant en charge de la mission peut potentiellement provoquer une perte immédiate de chiffre d’affaires et donc engendrer un risque direct sur la rémunération des dirigeants. Alain Treister et son frère Ludovic Kosloff-Treister, codirigeants de Kamae Conseil, ont souscrit un contrat de prévoyance leur garantissant un maintien de leurs revenus en cas de coup dur.

« Cette entreprise est une affaire de famille. Mon frère a lancé Kamae Conseil en 2007 et je l’ai rejoint en 2010 en tant que codirigeant. Notre activité consiste à proposer des prestations de formation, de coaching, de team building et de conduite du changement à des entreprises de tous secteurs, en France et à l’international.

 

Une assurance pour dirigeant en cas d’arrêt de travail

 

Nous sommes entourés d’une équipe de 9 consultants free lance, tous seniors et expérimentés dans leurs domaines. Si chacun d’entre eux est à même de nous remplacer en cas d’urgence sur une mission, nous demeurons, Ludovic et moi, en charge de la direction des projets, de la conception des dispositifs pédagogiques et de l’animation de la majeure partie des modules proposés. A ceci s’ajoute nos missions courantes de gestion et de développement commercial de Kamae Conseil.

Si elle offre souplesse et réactivité à nos clients, cette organisation implique également une lourde responsabilité pour mon frère et moi. Etant notre principal outil de travail, toute absence de l’un de nous pour raison de santé peut avoir des conséquences financières  fâcheuses ! Surtout que nos plannings sont remplis 6 mois à l’avance…

 

Nos clients sont notre priorité. Quoi qu’il arrive, nous devons honorer nos engagements vis-à-vis de nos clients et nous organiser en conséquence. De ce fait, nous avons cherché des solutions pour anticiper sur toutes les situations qui pourraient nous empêcher de fournir la prestation sur laquelle nous nous sommes engagés. Mais aussi pour nous protéger nous même et nos familles. C’est pourquoi nous avons décidé l’an dernier de souscrire un contrat de prévoyance sur les conseils de notre Agent d’assurances. Il nous suit depuis longtemps et connaît notre fonctionnement, ce qui lui a permis de nous conseiller les garanties les mieux adaptées à nos besoins. De quoi travailler plus sereinement ! »

Conseil d’expert

« Votre métier vous impose d’être présent physiquement pour honorer vos prestations. Puisque vous n’êtes pas payé en cas d’absence, il est primordial de prendre des dispositions pour maintenir votre niveau de revenu en cas de coup dur (maladie, accident, décès).

 

  • 1er point à étudier : de quoi est composée votre rémunération ?

Dans votre cas, votre rémunération est composée d’une part d’un revenu de gérance (équivalent d’un salaire) et d’autre part d’un dividende en tant qu’actionnaire de la société. Il faut donc veiller à ce que votre dividende soit bien intégré dans l’estimation de votre revenu et que le niveau d’indemnités journalières prévu dans votre contrat en tienne ainsi compte.

La rémunération sous forme de dividende jouissait encore en 2012 d’une fiscalité avantageuse mais avec les dernières évolutions législatives, cela risque d’être moins vrai… Si début 2014, vous décidiez de ne plus vous rémunérer par dividende (au titre de 2013), il faudrait prévoir une mise à jour de votre contrat.

 

  • 2ème point à étudier : quels sont vos besoins ?

Dans votre cas, il est particulièrement important d’avoir un délai de carence très court car dès le premier jour d’arrêt, vous ne pouvez pas honorer votre prestation et n’êtes donc pas payé. Prévoyez également un forfait hospitalisation, qui permet de couvrir votre manque à gagner du fait de votre absence – à la différence des forfaits de votre complémentaire santé qui couvrent les frais de soins et éventuellement de confort.

 

  • 3ème point à étudier : quelle est votre situation familiale ?

Si vous êtes marié, il est possible de prévoir une rente pour votre conjoint en cas de décès. Et si vous avez des enfants, pensez à prévoir une rente éducation. Ce sont des capitaux qui sont versés en cas de décès pour palier la baisse de niveau de revenu ressentie par vos proches du fait de votre disparition. »

 

Thomas Ulrich, Agent général Gan Assurances à Paris

Maintenir l’emploi avec la loi de sécurisation

C’est fait, la Loi de sécurisation de l’emploi a été publiée le 16 juin dernier au Journal Officiel. Parmi les mesures phares l’accord de maintien de l’emploi. Ce dernier prévoit des aménagements de la durée de travail, des rémunérations et de l’organisation de l’entreprise en cas de graves difficultés conjoncturelles.

 

Certaines conditions doivent toutefois être respectées. Les licenciements économiques sont interdits pendant la durée de l’accord (de 2 ans maximum). Pour les PME, en l’absence de délégués syndicaux, il est possible de négocier cet accord de maintien de l’emploi avec des délégués du personnel ou des salariés mandatés par des organisations syndicales représentatives.

Chef d’Entreprise Magazine récompense des dirigeants de PME

Depuis sept années consécutives, la rédaction du magazine de Chef d’entreprise sélectionne dix entreprises pour concourir aux Trophées du dirigeant de PME de l’année. Le classement est établi selon les votes des lecteurs de Chef d’entreprise. Les Trophées ont été remise à l’occasion d’une soirée spéciale Mercredi 19 juin dernier au Pavillon Gabriel sur Paris.

 

Les gagnants de l’année 2013 sont…

 

  • Trophée d’or : Michel Leuthy, président de Novamex (L’Arbre Vert), entreprise spécialisée dans la fabrication de produits d’entretien et des cosmétiques écologique ;
  • Trophée d’argent : Sébastien Forest, fondateur d’Eat on line (Alloresto.fr), 1er portail de restauration à domicile ;
  • Trophée de bronze : Jocelyn Denis de Digitaleo, solutions de marketing simples et efficaces pour développer et fidéliser une clientèle ;
  • Prix Jeune Entreprise : Les Atelières, atelier de façonnage haute-couture, lingerie et bain, en France.

En plus de l’élection du dirigeant de l’année, Chef d’Entreprise Magazine récompense des chefs d’entreprise dans cinq catégories. Toutes les entreprises françaises indépendantes de 10 à 200 salariés peuvent concourir.

 Catégorie Export

 

  • Trophée d’or : Entreprise Osmos SA,
  • Trophée d’argent : Entreprise Monbento,
  • Trophée de bronze : Entreprise Qosmos ;
 Catégorie Innovation

 

Catégorie Ressources humaines

 

  • Trophée d’or : Entreprise Maviflex,
  • Trophée d’argent : Entreprise Pas à Pas,
  • Trophée de bronze: Entreprise Sogedev ;

 

Catégorie Marketing – vente – communication

 

 

Catégorie Développement durable

 

Bravo à tous !

Rendez-vous le 18 juin pour le salon Planète PME

Le 18 juin prochain aura lieu la 13ième édition du grand rendez-vous des dirigeants d’entreprise au Palais des Congrès à Paris de 8h00 à 22h30

 

Planète PME, c’est une centaine d’exposants, plus de 10 000 participants, 200 experts et intervenants et près de 50 conférences. Une grande plénière « Voyons grand, soyons PME ! » aura lieu sur les thèmes du financement et  de l’innovation à l’international. Vous pourrez également discuter et échanger lors de la soirée Networking avec Dynamique entrepreneuriale à partir de 18h30.

 

Le salon sera organisé autour de 5 espaces :

 

  • L’espace éducation, formation et emploi
  • L’espace du financement public privé
  • L’espace de l’innovation et international
  • L’espace au service des entreprises
  • L’espace CGPME

 

Pour en savoir plus cliquez ici.

Assurance perte de données personnelles

Protection des données personnelles : quelles garanties ?

Réseau social professionnel, Yupeek est consacré aux étudiants et jeunes diplômés en recherche d’un premier emploi. Thomas Poumarède, cofondateur, souhaiterait sécuriser davantage les nombreuses données personnelles recueillies par sa plateforme.

« Nous terminions notre école de commerce à Nancy, lorsque mon associé et moi avons eu l’idée de créer Yupeek, un réseau social professionnel dédié aux étudiants et aux jeunes diplômés. Tandis que Viadeo et LinkedIn ciblent plutôt les cadres expérimentés, nous voulions aider les étudiants à accéder au statut professionnel (stage de fin d’études, premier emploi), à l’aide d’outils et d’informations sur les entreprises.

 

Lancée en mai 2011, la plateforme compte aujourd’hui 80 000 candidats inscrits dans toute la France, 2 250 entreprises et quasiment tous les établissements d’études supérieures sont représentés. Depuis sa création, Yupeek a déjà enregistré près de 38 000 mises en relation ! Nous sommes donc dépositaires d’un nombre de données personnelles extrêmement important…

 

Nous avons évidemment déposé ces fichiers auprès de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés). Mais comment nous protéger au mieux contre le piratage, la perte de données, un incendie des serveurs, etc. ? Quelles sont les garanties juridiques et les contrats d’assurance dédiés à ces risques que nous devons souscrire ? »

Conseil d’expert

 

« La perte de données fait l’objet de différents risques selon sa cause :

 

  •  En cas d’accident de type incendie ou dégât des eaux, la perte de données est considérée comme un dommage au bien. C’est alors votre contrat d’assurance pour vos locaux et votre matériel qui jouera. Attention : sachez que la protection du matériel informatique n’est pas toujours incluse ! Dans certains cas, il convient donc de prendre une extension de garantie spécifique qui couvre les accidents électriques et bris de matériel informatique. Cette garantie prend en charge les frais de remplacement de votre matériel et de reconstitution des informations, selon les conditions de votre contrat.
  • En cas de faute commise par l’un de vos collaborateurs ou par vous-même, c’est votre contrat de responsabilité civile qui jouera pour résoudre les éventuels problèmes (indemnisation et réparation), selon les conditions de votre contrat et la nature du sinistre.
  • En cas de piratage, sachez que rares sont les sociétés d’assurances qui prennent en charge les conséquences… Le piratage étant commis par une personne extérieure à votre entreprise, il est souvent assimilé à du sabotage, ce qui est exclu dans les contrats d’assurance standard. Il est donc capital de mettre en place des mesures strictes de sauvegarde et de protection de vos données. Portez une attention particulière aux prestataires qui les hébergent.

 

Enfin, vous êtes soumis à de nombreuses obligations réglementaires, également rappelées sur le site de la CNIL. »

 

Emmanuel Barbier, Agent général Gan Assurances à Nancy

Protection juridique pour votre entreprise

Questions juridiques : faites-vous accompagner !

Que faire lorsqu’un fournisseur ne respecte pas son délai de livraison ? Pouvez-vous imposer des heures supplémentaires ou complémentaires à vos salariés ? Autant de questions que vous êtes susceptible de vous poser dans la gestion de votre activité et auxquelles la Protection Juridique peut répondre.

 

Décryptage avec Dominique Lartoux, Responsable réseau Gan au sein de Groupama Protection Juridique.

 

Qu’est-ce que la Protection Juridique Professionnelle ?
 

La Protection Juridique est un contrat d’assurance qui permet aux professionnels d’être informés sur leurs droits dans la gestion quotidienne de leur activité, et d’être accompagnés dans la résolution de leurs litiges. Si une intervention amiable auprès de l’adversaire échoue, l’assureur prend en charge les frais et honoraires d’avocat et d’expertise dans le cadre d’une procédure judiciaire.

 

La Protection Juridique en chiffres :

 

  • Le taux d’équipement réel d’un contrat autonome de Protection Juridique était en 2010
    selon la FFSA de seulement à 23 %.
  • Plus de 228 000 dossiers prud’homaux en 2009, avec plus de 58% des procédures qui vont en appel
  • Plus de 50 000 contrôles fiscaux sur place par an
  • Plus de 90 000 contrôle sur place URSSAF
 

Attention : Beaucoup de professionnels pensent à tort, être couverts par une assurance de protection Juridique. En réalité, il ne s’agit que d’une « défense-recours » intégrée dans les contrats RC et multirisques professionnelles.

 

Pouvez-vous donner quelques exemples d’application ?
 

Nous traitons près de 30 000 dossiers de Protection Juridique chaque année et répondons à près de 100 000 demandes d’information juridique.

Les problématiques que nous traitons sont très variées, par exemple : Des litiges avec des fournisseurs, des prestataires de service, des salariés, l’administration fiscale, le propriétaire de vos locaux …

 

Comment bénéficier des services de la Protection Juridique ?
 

Après avoir souscrit un contrat auprès de votre assureur, vous pouvez, en cas de question d’ordre juridique prendre contact avec le service d’informations juridiques par téléphone. En cas de litiges, vous devez constituer un dossier de déclaration de sinistre et le transmettre à votre assureur. Celui-ci doit contenir une déclaration circonstanciée relatant les faits et toutes pièces se rapportant au litige.

Un juriste prendra ensuite contact avec vous afin d’identifier la stratégie à suivre pour résoudre votre dossier. Si le litige doit se poursuivre devant les tribunaux, une prise en charge financière pourra être effectuée dans les limites du contrat.

 

Que peut attendre un chef d’entreprise d’un service de Protection Juridique ?

 

En tant que dirigeant d’entreprise, vous n’avez souvent ni le temps, ni les compétences pour régler les litiges qui peuvent survenir dans le cadre de votre activité : la Protection Juridique vous permet d’y faire face, et de vous concentrer sur l’essentiel ; votre entreprise et vos salariés.

Sachez que certains assureurs proposent des services dédiés pour vous décharger et vous rassurer dans vos choix.  Par exemple :

 

  • avant de valider et de signer le contrat d’un client ou d’un fournisseur, un juriste peut relire un contrat et vous suggérer des améliorations ou vous mettre en garde sur certaines clauses (sans pour autant assurer la rédaction du contrat).
  • face à la multitude d’aides et de subventions qui existent, il est parfois difficile de s’y retrouver. Un expert peut vous aider à y voir plus clair et à trouver toutes les aides auxquelles vous avez droit. Il sera également présent pour la constitution de votre dossier de candidature d’obtention de subventions (parfois complexe).
  • certains assureurs proposent une garantie « communication de crise » pour venir en renfort en cas de crise et ainsi protéger la réputation et l’image de votre entreprise.
 

Pour en savoir plus rapprochez vous d’un Agent général Gan Assurances.

Le préfinancement du CICE accessible aux TPE

Pouvoir compter sur une économie d’impôt, c’est bien ; en obtenir une avance, c’est mieux ! Bonne nouvelle : le préfinancement du crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE) est désormais accessible à l’ensemble des entreprises, quelle que soit leur taille – jusqu’à présent, seules les grandes étaient concernées.

Pour rappel, le CICE permet de réaliser une économie d’impôt substantielle : pour 2013, elle équivaut à 4 % de la masse salariale (hors salaires supérieurs à 2,5 fois le SMIC) et à partir de 2014, ce taux sera porté à 6 %. Or avec le dispositif « Avance+ Emploi » proposé par Oseo, il est possible d’obtenir un préfinancement pouvant aller jusqu’à 85 % du CICE prévisionnel pour l’année en cours.

Pour en bénéficier, c’est très simple : faites évaluer le montant de votre CICE par votre expert-comptable, puis déposez votre demande d’avance en ligne sur le site www.cice-oseo.fr.

Optimiser sa communication pour développer sa croissance

Ancien homéopathe, Bruno Obriot a créé en 2010 Aroma Celte, une entreprise innovante spécialisée dans les compléments alimentaires. Après avoir surtout misé sur le développement commercial, il souhaite aujourd’hui améliorer ses outils de communication.

« J’ai travaillé pendant 15 ans en tant qu’homéopathe et naturopathe, en libéral, avant de créer Aroma Celte en juillet 2010. Notre activité consiste à concevoir, fabriquer et commercialiser des compléments alimentaires innovants à base d’huiles essentielles. Nous enregistrons une belle croissance, mais le potentiel du marché est tel que nous pourrions nous développer encore bien plus vite…

 

 Un développement commercial déjà bien assuré

Jusqu’à présent, j’ai surtout misé sur le nerf de la guerre : le développement commercial. Parmi mes 8 salariés, il n’y a donc qu’une secrétaire et un responsable logistique au siège ; tous les autres sont des commerciaux qui se déplacent partout en France. J’ai également fait appel au relationnel acquis grâce à mon expérience auprès des professionnels de santé. Mais pour accélérer notre développement, je pense qu’il faut aujourd’hui que nous communiquions davantage.

 

Aroma Celte dispose d’un site de vente en ligne depuis sa création, mais il est mal référencé sur les moteurs de recherche et ne génère que peu de chiffre d’affaires. Par ailleurs, il semble que les réseaux sociaux soient désormais devenus incontournables pour une entreprise, or nous en sommes quasiment absents… Comment créer et optimiser ces outils pour mieux nous faire connaître et donner un nouveau relais de croissance à notre activité ? »

Conseil d’expert

« Pour doper vos ventes en ligne, il vous faut en effet exister davantage sur les réseaux sociaux. Commencez par vous appuyer sur votre nom évocateur Aroma Celte : racontez une histoire qui porte vos produits et les différencie.

 

 Allez au-delà d’une simple communication produit

Capitalisez votre discours sur votre positionnement et votre marque :

 

  • Délivrez des conseils adaptés aux besoins des internautes.
  • Répondez aux questions qu’ils peuvent se poser et anticipez leurs attentes.
  • Créez des rendez-vous en fonction des temps forts et de la saisonnalité de vos produits (allergies printanières,  rentrée des classes, période d’examen).
  • Publiez régulièrement de nouveaux contenus (conseils, témoignages…).

Cela contribuera à améliorer votre position dans les moteurs de recherche (référencement naturel).

 

Elaborez un plan d’animation pour votre page Facebook

Incitez les internautes à vous suivre et à participer afin de développer une véritable relation avec eux.

Plusieurs types de message peuvent faire vivre votre page :

 

  • des informations produit (nouveauté, principe de fabrication, contexte d’usage…)
  • des conseils (génériques, « saisonniers », par type de population…)
  • des questions-réponses sur vos produits et votre démarche (parler des principes actifs utilisés, des tendances du marché….).
  • des jeux ou rendez-vous consommateurs pour tester vos produits, par exemple.

Sur Facebook, vous pouvez adoptez un ton plus ludique et/ou pédagogique.

Enfin pour booster vos publications, il est possible de recourir à de la publicité en ligne.

Facebook ou Google Adwords, par exemple, vous accompagnent dans la création de votre publicité intégrant vos objectifs, les cibles souhaitées, le mieux étant de tester. Et c’est possible avec un budget d’entrée de 10 euros par jour. »

 

Martine Pergent, consultante en communication à Paris

Salon de l’Entreprise Aquitaine les 6 et 7 juin 2013

Envie de créer, reprendre, transmettre ou développer une entreprise ? Rendez-vous à Bordeaux les 6 et 7 juin prochains, pour la 15ième édition du Salon de l’Entreprise Aquitaine ! Plus de 120 partenaires seront mobilisés pour partager leur expérience et leur savoir-faire avec les 5 000 visiteurs attendus.

 

Selon votre projet, vous pourrez vous rendre sur plusieurs espaces thématiques : l’espace « auto-entrepreneurs » proposera des informations personnalisées, des conseils juridiques et fiscaux et la mise en place d’ateliers d’initiation ; l’espace « réseau » et « plurielles » favorisera la création de réseaux d’affaires et proposera au public féminin de se retrouver au cœur des animations ; l’espace « numérique » présentera des projets innovants, ainsi que les témoignages de nombreux spécialistes qui pourront répondre aux problématiques spécifiques rencontrées par les porteurs de projets numériques.

 

Enfin, le Conseil Régional d’Aquitaine, la Communauté Urbaine de Bordeaux et le Conseil Général de la Gironde seront à votre disposition pour vous présenter leurs dispositifs d’aide à la création, la reprise et au développement d’une entreprise.

 

Pour en savoir plus : www.salon-entreprise.com

Levée de fond

Vous avez besoin de fonds pour financer les projets de développement de votre entreprise ?

Titre popin Fermer

Le concept de l’émission

Vous êtes entrepreneur d’une TPE/PME, commerçant, artisan, créateur d’entreprise et vous avez des questions sur votre activité ou votre projet professionnel…
Lionel Moreau et son équipe d’experts viennent à votre rencontre dans votre entreprise pour vous aider à résoudre une problématique, lever des doutes et vous rassurer d’entreprendre !

Avantages

contact
Pour participer, veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Ces informations vont nous permettre de mieux vous connaître et de prendre contact avec vous par la suite.

* Champs obligatoires.

Choisissez...
  • Monsieur
  • Madame
  • Mademoiselle


Les données collectées dans le présent formulaire par Gan Assurances en sa qualité de responsable de traitement seront utilisés par ses services et sous-traitants pour prendre connaissance de votre demande. Le défaut de communication des données obligatoires aura pour conséquence de ne pas nous permettre de prendre en compte votre demande.
Vous pouvez, à tout moment, conformément à la loi, vous opposer au traitement des informations vous concernant, y accéder, les faire rectifier ou supprimer en nous contactant via notre formulaire de contact.

Télécharger le livre blanc
Remplissez ce petit formulaire et accédez gratuitement au livre blanc

* Champs obligatoires

Livre blanc
Fermer
Choisissez...
  • Monsieur
  • Madame
  • Mademoiselle
Les données collectées dans le présent formulaire par Gan Assurances en sa qualité de responsable de traitement seront utilisées par ses services et ses sous-traitants pour prendre connaissance de votre demande.
Le défaut de communication des données obligatoires aura pour conséquence de ne pas nous permettre de prendre en compte votre demande.
Vous pouvez, à tout moment, conformément à la loi, vous opposer au traitement des informations vous concernant, y accéder, les faire rectifier ou supprimer, en nous contactant via notre formulaire de contact.