xiti
Conseils d'experts et témoignage de professionnels - un site proposé par Gan Assurances

Site de partage d’expériences entre entrepreneurs et de conseils d'experts en assurances et en gestion d'entreprises.

Archive pour août, 2013

Des intérimaires en CDI

Patronat et syndicats viennent de signer un accord historique permettant à certains intérimaires de bénéficier d’un CDI. Une véritable révolution dans l’univers du travail temporaire.

 

Pour l’instant, ce nouveau statut ne concerne que les profils les plus recherchés, soit environ 20 000 personnes. D’un côté l’intérimaire bénéficiera d’un revenu constant. Quant à la société de travail temporaire, elle sera bien sûr dispensée de la prime de précarité en fin de mission (10%) et des cotisations chômage particulièrement élevées dans l’intérim.

Mobilisation pour les Entrepreneurs de demain

Mobilisation générale : les jeunes élèves et étudiants d’aujourd’hui sont les entrepreneurs de demain.

 

Pour favoriser et accélérer le goût de la jeunesse pour la création d’entreprise, le nouveau mouvement « Entrepreneurs demain » rassemble les principaux acteurs concernés. Objectif : « construire une offre structurée, cohérente et lisible de contenus et d’outils de sensibilisation à l’entrepreneuriat de la 6ème à Bac+7, en collaboration avec l’Education Nationale et  l’Enseignement Supérieur ».

Philippe Hayat, président de l’association « Entrepreneurs demain » et Jérôme Gervais, son délégué général préparent activement la rentrée des entrepreneurs en herbe.

Made in France is beautiful !

Quels sont les produits qui respectent les normes de sécurité, de qualité et d’environnement ? Les produits français, fabriqués en France bien sûr ! C’est le résultat de la deuxième enquête menée par l’Ifop sur « Les Français et le Made in France », évaluant l’impact des délocalisations sur la consommation.

 

Pour 95% des Français interrogés, l’achat d’un produit « Made in France » permet en outre de soutenir l’industrie française et le marché de l’emploi. Du coup, 77% des personnes interrogées sont prêtes à payer  entre 5% et 10% plus cher pour un produit fabriqué en France. Il serait donc peut-être temps de songer à relocaliser : plus de 70% des Français estiment que l’Etat devrait aider et inciter les entreprises à rapatrier leur production dans l’Hexagone !

Services à la personne

Services à la personne : développer un réseau d’entreprises

Team A Dom est positionné sur le marché en plein essor des services à la personne et s’est spécialisé sur l’aide à domicile pour personnes en perte de mobilité (personnes âgées ou handicapées). Son fondateur Jean-Christophe Legrand, 38 ans, souhaite fédérer des sociétés au sein d’un réseau national afin de mutualiser les frais de fonctionnement. Comment faire connaître son projet auprès d’autres chefs d’entreprises du secteur ?

 

« Responsable juridique dans plusieurs sociétés, j’ai créé ma propre entreprise. Je tenais à choisir une activité à caractère social et solidaire. Je me suis rendu compte qu’en Lorraine, il n’y avait pas assez d’acteurs sur le marché des services à la personne. J’ai d’abord racheté une première société en 2006 puis trois autres.

 

Pour cette clientèle de personnes âgées et handicapées, j’ai innové en proposant, par exemple, des gardes de nuit, des permanences téléphoniques, des couchers tardifs. Récemment, j’ai élargi mes prestations à la préparation de repas, au petit bricolage et au ménage. Nous avons réalisé en 2012 un chiffre d’affaires de 1,3 million d’euros et employons 80 personnes. Cette même année, j’ai repris une entreprise dans le Midi car à terme j’aimerais m’y installer.

 

Mutualiser les frais de fonctionnement

 

En rachetant des entreprises je me suis aperçu que beaucoup d’entre elles étaient fragilisées par des frais de fonctionnement trop élevés et complexes : gestion de paie, facturation, comptabilité, communication, gestion informatique etc., mon projet est de constituer un réseau national de sociétés de services à la personne afin de mutualiser ces coûts et donc de réaliser des économies d’échelle. J’ai déjà contacté des chefs d’entreprise qui ont été enthousiastes. Mais j’aimerais systématiser ma communication pour aller au bout de ce projet.

 

Comment créer une véritable politique de communication ? Comment repérer les entreprises susceptibles d’être intéressées ? Quels medias choisir ? Quel budget prévoir ? »

Conseil d’expert

 

« Afin de construire votre réseau, vous devez « profiler » les entreprises qui seront les plus intéressées par votre offre de mutualisation. Elles répondent certainement à des caractéristiques de taille, de seuils d’activité ou de spécialités.

 

Pensez à travailler la spécificité de votre proposition car ce secteur est fortement encombré. Une étude du site officiel des services à la personne des acteurs présents lors du prochain salon dédié ainsi que de votre syndicat de branche vous sera utile. Vous pourrez cartographier les acteurs et repérer vos concurrents comme vos prospects types.

 

Compte tenu de la densité des acteurs, poursuivez votre approche territoriale, la Lorraine, PACA… pour ne pas partir tous azimuts. Vous avez semble-t-il deux types de cibles importantes :

 

Les sociétés indépendantes, comme la vôtre, ou affiliées à des réseaux qui n’assurent pas les services que vous proposez : adressez-leur un mailing et rencontrez directement celles qui vous intéressent particulièrement.

Les institutionnels qui ont intérêt à une professionnalisation de leurs acteurs économiques : il y a peut-être des conventions à passer, et la possibilité de faire connaître votre offre par leurs moyens de communication.

 

Enfin utilisez les médias locaux (presse régionale ou institutionnelle, Conseil général, CCI, collectivités locales…). Votre offre innovante, le caractère crucial des besoins auxquels elle répond et la cause qu’elle sert, peuvent vous permettre d’obtenir des rédactionnels valorisant votre recherche de partenaires. Pour ce faire, repérez les journalistes au sein des rédactions des médias choisis et envoyez-leur une information la plus objective possible en évitant tout discours promotionnel ou publicitaire. Réalisez un communiqué de presse qui synthétise votre service et un dossier de presse pour une information plus exhaustive.

 

Il vous en coûtera à ce stade surtout du temps et de l’énergie ! »

 

Martine Pergent, consultante en communication à Paris

Levée de fond

Vous avez besoin de fonds pour financer les projets de développement de votre entreprise ?

Titre popin Fermer

Le concept de l’émission

Vous êtes entrepreneur d’une TPE/PME, commerçant, artisan, créateur d’entreprise et vous avez des questions sur votre activité ou votre projet professionnel…
Lionel Moreau et son équipe d’experts viennent à votre rencontre dans votre entreprise pour vous aider à résoudre une problématique, lever des doutes et vous rassurer d’entreprendre !

Avantages

contact
Pour participer, veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Ces informations vont nous permettre de mieux vous connaître et de prendre contact avec vous par la suite.

* Champs obligatoires.

Choisissez...
  • Monsieur
  • Madame
  • Mademoiselle


Les données collectées dans le présent formulaire par Gan Assurances en sa qualité de responsable de traitement seront utilisés par ses services et sous-traitants pour prendre connaissance de votre demande. Le défaut de communication des données obligatoires aura pour conséquence de ne pas nous permettre de prendre en compte votre demande.
Vous pouvez, à tout moment, conformément à la loi, vous opposer au traitement des informations vous concernant, y accéder, les faire rectifier ou supprimer en nous contactant via notre formulaire de contact.

Télécharger le livre blanc
Remplissez ce petit formulaire et accédez gratuitement au livre blanc

* Champs obligatoires

Livre blanc
Fermer
Choisissez...
  • Monsieur
  • Madame
  • Mademoiselle
Les données collectées dans le présent formulaire par Gan Assurances en sa qualité de responsable de traitement seront utilisées par ses services et ses sous-traitants pour prendre connaissance de votre demande.
Le défaut de communication des données obligatoires aura pour conséquence de ne pas nous permettre de prendre en compte votre demande.
Vous pouvez, à tout moment, conformément à la loi, vous opposer au traitement des informations vous concernant, y accéder, les faire rectifier ou supprimer, en nous contactant via notre formulaire de contact.