xiti
Conseils d'experts et témoignage de professionnels - un site proposé par Gan Assurances

Site de partage d’expériences entre entrepreneurs et de conseils d'experts en assurances et en gestion d'entreprises.

Archive pour décembre, 2013

Hotel Tsanteleina

Rénovation d'hôtel : parer aux risques de la maîtrise d'ouvrage

Ouvert 5 mois par an, l’hôtel Tsanteleina, en plein cœur de Val d’Isère, avait besoin d’une rénovation pour mieux correspondre aux nouveaux standards de luxe. Une opération lourde menée en 2012, qui place la direction de l’hôtel en situation de maître d’ouvrage dont il faut assurer les risques éventuels.

« À Val d’Isère, l’activité hôtelière est saisonnière : nous sommes ouverts environ 5 mois par an. Restaurant, bar, spa, nos 4 étoiles exigent un certain niveau de qualité.

 

C’est pourquoi nous avons lancé en 2012 un grand chantier de rénovation des chambres, qui a conduit, pour la première fois dans l’histoire de l’hôtel, à réduire le nombre de chambres. Mais nous avons énormément gagné en qualité : nos chambres sont désormais très spacieuses et flambant neuves. Pour autant, notre chiffre d’affaires est resté stable, car le secteur subit les conséquences de la crise.

 

De la maîtrise d’ouvrage aux différentes prestations : le suivi de notre agent d’assurances

Pour opérer cette rénovation, nous avons lancé un marché de travaux avec maîtrise d’ouvrage déléguée, maîtrise d’œuvre, bureau de contrôle… Chacun des prestataires a sa propre assurance pour ce qui concerne son champ d’intervention. Mais il fallait couvrir nos risques en tant que maître d’ouvrage, indépendamment de l’assurance de l’hôtel. Notre agent a suivi les travaux pas à pas. Il a eu accès à tous les marchés de travaux.  »

Conseil d’expert

 

En décidant de faire des travaux de construction avec un prestataire, vous devenez effectivement maître d’ouvrage. Ce qui vous impose de souscrire une assurance de dommages obligatoire, dite « dommages-ouvrage ».

 

Elle vise à vous protéger en tant que consommateur. C’est le pendant de l’assurance décennale * obligatoire pour le prestataire qui effectue les travaux.

 

Elle vise à vous garantir l’indemnisation des travaux de réparation nécessaires suite aux dommages de nature décennale causés par les prestataires auxquels vous avez fait appel.

 

Il faut souscrire cette garantie avant l’ouverture du chantier.

 

En parallèle, dès lors que vous réalisez des travaux et donc des investissements, il faut vérifier le montant des capitaux garantis dans votre contrat d’assurance. Il est important de toujours mettre à jour ces informations pour être couvert au plus juste de ce que vous possédez tant en capital mobilier qu’immobilier.

 

Christophe Gineys, Agent d’assurances à Moutier (Rhône-Alpes)

 

*Garantie décennale : Pendant 10 ans à compter de la réception des travaux, le constructeur est responsable des dommages qui compromettent la solidité des ouvrages construits ou qui les rendent impropres à leur destination, ou affectant un élément d’équipement non dissociable de la construction (élément dont la dépose détériorerait l’ouvrage).

Actualite

BTP : nouvelle subvention aux PME pour réduire la pénibilité

 

4 millions d’euros seront consacrés aux entreprises de moins de 20 salariés du BTP.

Le montant de cette subvention, plafonné à 5 000 euros, sera proportionnel à celui de l’investissement en faveur de la réduction de la pénibilité. Annoncée par l’OPPBTP*, cette subvention est destinée à soutenir les chefs d’entreprises dans leurs achats de matériel améliorant les conditions de travail et réduisant donc les facteurs de risque et de pénibilité.

 

* L’OPPBTP (Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics) est l’organisme paritaire qui intervient en tant que conseil de la branche du BTP en matière de prévention, sécurité, santé et amélioration des conditions de travail.

Actualite

SEPA : standard de paiement bientôt obligatoire

Les entreprises ont encore jusqu’au 1er février 2014, pour se mettre en conformité avec les normes Sepa (Single Euro Payments Area), le nouveau standard européen pour les prélèvements et les virements, qui représentent quelque sept milliards d’opérations chaque année en France.

 

Or 56% des dirigeants de PME n’en ont jamais entendu parler ! L’enjeu est pourtant colossal puisque, au-delà de cette date limite à la migration SEPA, les opérations non conformes au nouveau standard seront tout simplement refusées par les banques. Une situation d’autant plus inquiétante que la migration informatique des moyens de paiement et des outils de gestion que doivent réaliser les entreprises pour se conformer au système SEPA, implique des investissements parfois lourds.

Save Concept s01e08

Protéger son activité en cas de défaillance d’un prestataire

La société de Fabrice d’Auria, Save Concept, conçoit et installe des solutions de maîtrise énergétique sous forme de box pour réguler à distance l’éclairage, la climatisation etc. Si elle installe sa solution elle-même dans sa région, autour de Marseille, elle doit avoir recours à des partenaires pour installer la box ailleurs en France.

 

Mais qui est responsable en cas de problème suite à une installation par un prestataire chez un client ? Et comment se couvrir contre ce risque ?

 

Actualite

Réseaux sociaux : un outil de gestion de la relation client

83% des habitués des réseaux sociaux – les socionautes – qui suivent leurs marques préférées en sont également clients. Le dernier Baromètre des médias sociaux , édité par le Syndicat national de la communication directe (SNCD) démontre l’importance de ce média dans la stratégie de fidélisation des entreprises.

 

Outre les attentes des fans et followers en termes de réductions commerciales, les socionautes veulent pouvoir donner leur avis sur la marque. 35% d’entre eux ont ainsi déjà exprimé leur opinion sur une marque grâce aux réseaux sociaux. Une force – ou un danger ? – qui grandit.

NTC Web créateur

Les clés pour se lancer dans l'e-commerce

A 25 ans, Thibaud CLEMENT, fondateur de NTC WEB, a déjà fait le tour du monde et en connaît un rayon sur l‘e-commerce. Il a accepté de partager son expertise sur trois domaines fondamentaux : le modèle économique, la technologie et enfin le marketing.

 

Malgré votre jeune âge, vous avez acquis une grande expérience de l’e-commerce. Quel est votre parcours ?

Dans le cadre de mes études à l’ESC Grenoble, j’ai passé ma dernière année au Canada. J’y ai participé à un projet de consulting, pour l’éditeur de logiciel Shopify spécialisé dans l’e-commerce. Passionné par le sujet, j’ai décidé de me lancer dans une grande aventure : un tour du monde de l’e-commerce. J’ai créé le projet Dodeqa, et suis parti passer un mois dans 12 villes du monde, de Pékin à Buenos Aires, à la découverte des pratiques locales dans le domaine. Pour me financer, j’ai lancé Candyscovery, un site de vente par abonnement de bonbons du monde. En rentrant en France, j’ai créé NTC Web pour répondre à la demande de conseil dans le domaine, en particulier sur la génération de trafic qualifié.

 

Quels enseignements avez-vous tirés de votre expérience ?

Aujourd’hui, le secteur e-commerce est bien plus compliqué qu’il n’y paraît. Il ne suffit plus de  créer un site et de publier.

 

Il faut non seulement attirer des visiteurs, mais transformer ces visiteurs en clients.

Pour ce faire, il faut se pencher sur trois aspects fondamentaux :

 

  • le modèle économique d’abord,
  • puis les technologies nécessaires
  • et enfin le marketing.
Quelles sont les bonnes questions à se poser ?

En matière de modèle économique, il faut avant tout savoir répondre simplement à quelques questions : qu’est-ce que je vends à qui, comment, à quel prix, quel revenu j’en attends avec quelle structure de coûts ? C’est ce business model qui va déterminer les fonctionnalités dont on a besoin et donc les aspects techniques. Par exemple, la vente par abonnement requiert des modules techniques spécifiques qui ne sont pas forcément faciles à trouver ou programmer.

 

 

Comment attirer les internautes et les inciter à acheter ?

C’est tout le travail du marketing qui s’appuie sur une donnée fondamentale : le coût d’acquisition du client. En effet, l’achat de mots-clés ne sert à rien s’il génère des coûts supérieurs à la marge pour un client. Cette démarche est en réalité très coûteuse. Il faut donc travailler sur d’autres leviers :

 

  • le référencement naturel,
  • la création de contenu pertinent,
  • les réseaux sociaux,
  • les relations presse,
  • le marketing offline.

 

Cette stratégie marketing n’a qu’un objectif : obtenir les commandes répétées du client et donc sa fidélisation.

Levée de fond

Vous avez besoin de fonds pour financer les projets de développement de votre entreprise ?

Titre popin Fermer

Le concept de l’émission

Vous êtes entrepreneur d’une TPE/PME, commerçant, artisan, créateur d’entreprise et vous avez des questions sur votre activité ou votre projet professionnel…
Lionel Moreau et son équipe d’experts viennent à votre rencontre dans votre entreprise pour vous aider à résoudre une problématique, lever des doutes et vous rassurer d’entreprendre !

Avantages

contact
Pour participer, veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Ces informations vont nous permettre de mieux vous connaître et de prendre contact avec vous par la suite.

* Champs obligatoires.

Choisissez...
  • Monsieur
  • Madame
  • Mademoiselle


Les données collectées dans le présent formulaire par Gan Assurances en sa qualité de responsable de traitement seront utilisés par ses services et sous-traitants pour prendre connaissance de votre demande. Le défaut de communication des données obligatoires aura pour conséquence de ne pas nous permettre de prendre en compte votre demande.
Vous pouvez, à tout moment, conformément à la loi, vous opposer au traitement des informations vous concernant, y accéder, les faire rectifier ou supprimer en nous contactant via notre formulaire de contact.

Télécharger le livre blanc
Remplissez ce petit formulaire et accédez gratuitement au livre blanc

* Champs obligatoires

Livre blanc
Fermer
Choisissez...
  • Monsieur
  • Madame
  • Mademoiselle
Les données collectées dans le présent formulaire par Gan Assurances en sa qualité de responsable de traitement seront utilisées par ses services et ses sous-traitants pour prendre connaissance de votre demande.
Le défaut de communication des données obligatoires aura pour conséquence de ne pas nous permettre de prendre en compte votre demande.
Vous pouvez, à tout moment, conformément à la loi, vous opposer au traitement des informations vous concernant, y accéder, les faire rectifier ou supprimer, en nous contactant via notre formulaire de contact.