xiti
Conseils d'experts et témoignage de professionnels - un site proposé par Gan Assurances

Site de partage d’expériences entre entrepreneurs et de conseils d'experts en assurances et en gestion d'entreprises.

Archive pour juillet, 2014

image-coche ok

Factures : vers le « sans papier » !

Dans la lignée des actions pour simplifier la vie des entreprises, le gouvernement vient de prendre une ordonnance pour développer la facturation électronique. Elle prévoit en effet une dématérialisation progressive des échanges de factures entre les personnes publiques (État, collectivités locales et établissements publics) et leurs fournisseurs.

 

Cette dématérialisation doit être effective au 1er janvier 2017 pour les grandes entreprises et les entités publiques, au 1er janvier 2018 pour les ETI, 2019 pour les PME et 2020 pour les micro-entreprises.

 

Cette mesure devrait permettre d’économiser plus de 710 millions d’euros par an, dont 335 millions d’euros rien que pour les entreprises !

Actu RSI

Changements dans le régime social des indépendants

Un décret récent apporte des modifications au régime des indemnités journalières maladie et aux régimes obligatoires d’assurance invalidité-décès des artisans, commerçants et industriels indépendants.

 

Il prévoit en effet :

 

Dès juillet : une simplification des conditions d´ouverture du droit aux indemnités journalières maladie des professionnels. Les conditions seront dorénavant examinées uniquement lors de la prescription initiale de l’arrêt de travail, et non plus à chaque prolongation de l’arrêt.

 

A compter du 1er janvier 2015 : une harmonisation des taux de cotisation aux régimes invalidité-décès des artisans, et des industriels et commerçants. Ce taux sera de 1,3 % pour tous, alors qu’il s’élevait jusqu’à présent respectivement à 1,6 % et à 1,1 %.

bail commercial

Des nouveautés pour les baux commerciaux

Suite à l’adoption de la loi relative à l’artisanat, au commerce et aux très petites entreprises, plusieurs modifications vont intervenir en matière de baux commerciaux :

 

– A partir du 1er septembre 2014, l’augmentation des loyers commerciaux ne pourra excéder 10 % par an.

 

– A compter de cette même date, le bailleur devra intégrer au contrat de bail un inventaire précis des charges, impôts, taxes et redevances qui incombent au locataire.

 

– Pour tester son activité, un nouveau commerçant pourra signer un bail dérogatoire de 3 ans, au lieu de 2 actuellement.

 

– A compter du 1er décembre 2014, le locataire bénéficiera d’un droit de préférence obligeant le bailleur à lui proposer en priorité l’achat des murs du commerce s’il est à vendre.

 

– Enfin, la déspécialisation partielle du bail par le tribunal sera possible en cas de procédure collective. Cela permettra la reprise d’un commerce en liquidation par un repreneur ayant un projet comprenant une activité connexe.

Pretty Pretzel

La recherche d'emplacement pour un point de vente

Céline Habert, 25 ans, a décidé de créer son entreprise de vente de pretzel, une variante revisitée par les Américains des bretzels. Elle n’imaginait pas les difficultés qu’elle rencontrerait pour trouver l’emplacement de son point de vente.

« J’ai toujours eu envie de créer mon entreprise. Lorsqu’après mes 5 années d’études en école de commerce, je suis partie à Londres pour apprendre l’anglais et que j’ai gouté aux pretzels, j’ai eu un véritable coup de cœur. De retour en France, j’ai rapidement pris contact avec le siège social américain de la marque de pretzel la plus connue. Ils m’ont proposé de monter une master franchise pour la région Ile-de-France, mais me demandaient un apport de 200 000 euros ! Une somme considérable… J’ai alors décidé de lancer mon propre concept de pretzels. Assez rapidement, je me suis intéressée à mon emplacement. Car pour être rentable, il me faut vendre beaucoup de produits donc être située à un endroit extrêmement passant. J’ai choisi de m’implanter dans un centre commercial avec un beau kiosque.

 

Un an et demi de tractations avec les centres commerciaux

En France, les centres commerciaux sont gérés principalement par des grands groupes qui se basent sur de nombreux critères (réussite de la marque, rentabilité, expérience, temps d’existence…) pour sélectionner les enseignes présentes dans leurs centres. Le premier groupe que j’ai contacté n’a pas donné suite quand je lui ai annoncé que finalement je ne me lançais pas avec la franchise américaine mais sous ma propre marque, donc totalement inconnue. Le deuxième m’a fait perdre six mois pour en définitive me dire que le bail du commerce à côté ne permettait pas l’installation d’un kiosque. C’est au bout de ma troisième tentative, après un an et demi de tractations au total, que j’ai enfin signé un bail commercial ! Je devrais ouvrir très prochainement dans un centre commercial de Aulnay sous Bois. Le directeur a choisi de me faire confiance car le concept lui plaisait et j’ai suivi ses conseils de modification de l’enseigne. Il ne me manque plus que la validation de la mairie ! ».

Conseils d’expert

« Le choix de Céline de rechercher un emplacement en centre commercial est pertinent. Il est en effet aujourd’hui moins risqué de lancer un nouveau concept dans ces lieux de grand passage et où l’animation est forte, que dans un centre ville qui draine généralement moins de trafic. Le revers de la médaille c’est que de plus en plus de centres commerciaux sont gérés par des grands groupes qui recherchent une rentabilité rapide de leurs investissements et ont donc tendance à miser sur des franchises connues pour faire venir du monde. Sauf si le concept est novateur, ce qui a visiblement séduit le centre de Aulnay-sous-bois dans le cas des pretzels ! ».

 

Pascal Basso-Bert, Agent général à Franconville

dossier spécial marketing

Tendance : faites du content marketing !

Selon les spécialistes du marketing, pour toucher de nouveaux prospects et conserver ses clients, la prospection seule marche de moins en moins… Pour atteindre ses cibles, mieux vaut aujourd’hui ne plus chercher à vendre à tout prix ses produits ou services mais plutôt à obtenir une certaine crédibilité auprès de ses clients. C’est le principe du content marketing, qui propose d’offrir des contenus de qualité pour attirer les prospects, et se positionner comme expert et non plus comme vendeur.

 

Sommaire

1/ Qu’est-ce que le content marketing ?

2/ Doit-il remplacer votre marketing direct ?

3/ Les conseils de l’expert pour réussir son content marketing

 

1/ Qu’est-ce que le content marketing ?
 

Le content marketing est né de deux constats récents concernant la relation clients :
 

1 : Le développement d’internet a créé une grande accessibilité de l’information, et avec elle une plus grande liberté du client. Celui-ci peut désormais se faire sa propre opinion sur les produits, les prestataires… Face à une problématique, il va d’abord chercher des informations par lui-même, se faire son propre avis, avant de contacter un prestataire.
 

2 : Le marketing direct a moins d’impact et de résultat qu’il y a quelques années. C’est un fait, les consommateurs sont de plus en plus sollicités et de moins en moins réceptifs aux messages publicitaires quel que soit leur forme…
 

Il est donc devenu indispensable de créer une autre relation avec ses prospects et ses clients, sans passer par la publicité :

 
– en pratiquant un marketing non intrusif,

– en allant là où ses prospects se trouvent,

– en comprenant leurs attentes et problématiques pour y répondre de manière personnalisée.
 

Cette relation est possible avec le content marketing.
 

Le content marketing (ou marketing de contenu) se définit comme la création et la diffusion par l’entreprise de contenus médias à valeur ajoutée afin d’acquérir de nouveaux clients.
 

Il peut s’agir : d’actualités, de vidéos, de livres blancs, d’infographies, d’études de cas, de guides pratiques, de questions-réponses, de photos, de forums, de blogs, de petits déjeuners rencontres avec des experts, etc. Diffusés le plus souvent via un site, des newsletters et les réseaux sociaux.

 

Zoom : Quelques chiffres en vrac
86% des consommateurs changent de chaîne pendant les publicités et 91% se désabonnent d’une newsletter à laquelle ils s’étaient pourtant abonnés.
 
Les entreprises qui actualisent leur blog au moins 15 fois par mois obtiennent 5 fois plus de trafic que celles qui n’ont pas de blog.
 
70% des internautes préfèrent découvrir une entreprise via un article que via une publicité.
 
Les articles disposant d’images ont 94% de visites en plus que ceux qui n’en ont pas.
 
Le content marketing est 62% moins coûteux que le marketing traditionnel
 
En 2013, 118,4 milliards de dollars ont été dépensés pour le content marketing, les vidéos et les réseaux sociaux.
Source : site NewsCred « 50 chiffres à propos du content marketing »

 

2/ Doit-il remplacer votre marketing direct ?
 

Le marketing classique (prise de rendez-vous, courriers, démarchage téléphonique, fax, emails, SMS ou MMS, mailing vocal…) et le content marketing ont une approche différente. En effet, dans le cadre du marketing de contenu, l’entreprise ne met pas en avant ses produits pour attirer le consommateur, c’est le consommateur qui va venir à elle par intérêt pour les informations qu’elle diffuse. Cela implique de changer totalement son approche en cherchant à être utile à son client, et surtout en lui parlant beaucoup moins de soi !
Mais si marketing direct et content marketing ont une approche différente, ils ne sont pas antinomiques pour autant. Au contraire, tous deux doivent se compléter. La création de contenus permet :
 
– de créer en amont une relation de confiance,
– de donner de la crédibilité à votre entreprise,
– de valoriser votre expertise.
 

Zoom : Quel budget pour le content marketing ?
Une fois cette relation établie, vous pourrez alors mettre en place vos outils de marketing traditionnels, dont l’objectif n’est plus d’obtenir une notoriété mais de faire du commerce.
 
Le coût d’une stratégie de content marketing dépend bien évidemment des outils que vous souhaitez mettre en place. Le montant ne sera pas le même pour l’organisation de petits déjeuners ou la rédaction de livres blancs.
 
Pour vous faire une idée, commencez par réallouer une partie de votre budget de marketing classique. Par exemple : si vous aviez une enveloppe de 5000 euros pour réaliser une campagne d’emailing, utilisez une partie de cette somme en réalisant une vidéo par exemple. Si les retours sont bons, cela vous incitera l’année suivante à revoir votre enveloppe budgétaire !
 
Pour information, une étude de Content Marketing Institute indique que les entreprises nord-américaines utilisent 25% de leur budget marketing pour la création et la diffusion de contenus.
Le coût d’une stratégie de content marketing dépend bien évidemment des outils que vous souhaitez mettre en place. Le montant ne sera pas le même pour l’organisation de petits déjeuners ou la rédaction de livres blancs.
 
3/ Les conseils de l’expert pour réussir son content marketing 

Pour Valérie Geneyton, dirigeante de Tonics (activité de content marketing de l’agence Abileo), le succès d’une démarche de marketing de contenus tient à plusieurs clés de succès :

 
– Se poser des questions en amont
On aurait souvent tendance à choisir d’abord le support des contenus (« On va faire un livre blanc » ou « on va organiser un petit déjeuner ») avant même de réfléchir à ce qu’on veut faire passer comme message.

 
– Bien connaître les attentes de sa cible
Parmi les questions à se poser en amont, il faut chercher à connaître comment ses clients consomment de l’information : quels sont les sujets qui les intéressent, pourquoi ils en ont besoin, quelles sont les informations qu’ils ne trouvent pas, quels supports de communication utilisent-ils…

 
– Déterminer les sujets sur lesquels vous êtes crédible
Le sujet doit interpeler vos clients, les intéresser, les faire avancer, voire les faire réagir. Il peut s’agir de contenus qui vont leur permettre de prendre du recul, ou bien qui racontent une histoire (témoignages, secret de fabrication…), ou encore qui les surprennent. Il peut émaner de questions posées au support client, d’objections reçues en rendez-vous commercial… Mais attention, le contenu doit bien sûr être cohérent avec le secteur d’activité de votre marque.

 
– Solliciter vos équipes en interne
Pour déterminer les sujets que vous allez traiter, n’hésitez pas à mettre en place des réunions avec vos salariés. Tous les salariés peuvent apporter des contributions intéressantes : pas uniquement les managers mais aussi les employés qui ont souvent un regard plus pointu sur votre marché… C’est également une bonne façon de les valoriser et de les mobiliser, surtout quand il y a des retours positifs de la part des clients.

 
– Réaliser un contenu à valeur ajoutée
Le contenu doit avoir un format court, simple, synthétique, visuel. C’est mieux s’il est porté par une personne, il emportera une plus forte adhésion. Mais surtout, il doit se différencier des autres marques par son originalité.

 
– Parler d’autre chose que de soi…
C’est le plus dur ! Il faut arriver à sortir du discours marketing et commercial pour parler d’un sujet qui intéresse vraiment les clients…

 
– Soyez dans une démarche de séduction
Avec vos contenus, vous devez parler à l’affect, créer de l’émotion… et pas seulement vous adressez à l’intellect de vos clients !

 
– Produisez un contenu régulier
Plus que l’importance du volume de contenu proposé, c’est la régularité des parutions et la capacité à se renouveler qui importe. D’où l’importance de mobiliser les contributions et l’animation en interne.

 
– Exploiter vos contenus au maximum
N’hésitez pas à réutiliser vos contenus sous plusieurs formats, en multipliant les canaux de diffusion. Par exemple, provoquer un petit déjeuner avec vos clients sur le sujet d’un livre blanc que vous venez de diffuser sur votre site. Pensez également à diffuser via les différents réseaux sociaux.

 
– Pratiquer la veille
N’hésitez pas à regarder ce qui se fait dans votre domaine d’activité et à rebondir sur des sujets exploités ailleurs. Cela permet d’identifier des sujets à forte valeur ajoutée que vous pouvez relayer, de vous exprimer, voire de produire des contenus complémentaires.
 

Comment mesurer la performance de vos nouvelles actions marketing ?
Pour savoir si les actions qui vous avez mises en place sont adaptées, n’hésitez pas à intégrer les indicateurs suivants dans votre tableau de bord de gestion. Si vos chiffres augmentent d’un mois sur l’autre, c’est signe que vous avez trouvé le bon moyen de communiquer avec vos clients !
 
Les éléments à surveiller :
 
– la position de votre site dans les pages de résultats des moteurs de recherche, voir s’il remonte.
– le nombre de visiteurs, la durée des visites, les avis et commentaires… sur votre site internet
– le nombre d’abonnés, de retweets, de fans, de partages, de likes… sur les réseaux sociaux.
– Et bien sûr, in fine, le nombre de contacts et de ventes !

 

Actus entreprises

Nouvelles obligations pour les employeurs

Pour accélérer le développement de la dématérialisation des procédures administratives, un décret du mois de juin prévoit qu’à compter du 1er octobre 2014, les employeurs privés seront désormais soumis à de nouvelles obligations en matière de déclarations sociales :

– Pour les employeurs qui ont adressé plus de 50 déclarations préalables à l’embauche (DPAE) en 2013 : l’obligation de dématérialiser leurs DPAE,

 

– Pour les employeurs redevables d’un montant de cotisations sociales supérieur à 35 000 euros en 2013 : l’obligation de dématérialiser leurs différentes déclarations sociales et le paiement des cotisations sociales.

 

Attention : ce montant sera porté à 20 000 euros à compter du 1er janvier 2015.

 

Des pénalités sont prévues en cas de non-respect de ces obligations.

Daniel Porte

Daniel Porte, repreneur de la Société Monnet

 

Daniel Porte a repris l’entreprise Monnet, spécialisée dans la fabrication de chaussettes « high
tech » pour le sport et l’outdoor.

Ce dirigeant d’entreprise nous explique son parcours, les facteurs clés de succès de sa société et  délivre quelques conseils à ses pairs chefs d’entreprise !

 

 

Pour consulter le site de la société Monnet, rendez-vous sur www.monnet-sports.com/

Levée de fond

Vous avez besoin de fonds pour financer les projets de développement de votre entreprise ?

Titre popin Fermer

Le concept de l’émission

Vous êtes entrepreneur d’une TPE/PME, commerçant, artisan, créateur d’entreprise et vous avez des questions sur votre activité ou votre projet professionnel…
Lionel Moreau et son équipe d’experts viennent à votre rencontre dans votre entreprise pour vous aider à résoudre une problématique, lever des doutes et vous rassurer d’entreprendre !

Avantages

contact
Pour participer, veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Ces informations vont nous permettre de mieux vous connaître et de prendre contact avec vous par la suite.

* Champs obligatoires.

Choisissez...
  • Monsieur
  • Madame
  • Mademoiselle


Les données collectées dans le présent formulaire par Gan Assurances en sa qualité de responsable de traitement seront utilisés par ses services et sous-traitants pour prendre connaissance de votre demande. Le défaut de communication des données obligatoires aura pour conséquence de ne pas nous permettre de prendre en compte votre demande.
Vous pouvez, à tout moment, conformément à la loi, vous opposer au traitement des informations vous concernant, y accéder, les faire rectifier ou supprimer en nous contactant via notre formulaire de contact.

Télécharger le livre blanc
Remplissez ce petit formulaire et accédez gratuitement au livre blanc

* Champs obligatoires

Livre blanc
Fermer
Choisissez...
  • Monsieur
  • Madame
  • Mademoiselle
Les données collectées dans le présent formulaire par Gan Assurances en sa qualité de responsable de traitement seront utilisées par ses services et ses sous-traitants pour prendre connaissance de votre demande.
Le défaut de communication des données obligatoires aura pour conséquence de ne pas nous permettre de prendre en compte votre demande.
Vous pouvez, à tout moment, conformément à la loi, vous opposer au traitement des informations vous concernant, y accéder, les faire rectifier ou supprimer, en nous contactant via notre formulaire de contact.