xiti
Conseils d'experts et témoignage de professionnels - un site proposé par Gan Assurances

Site de partage d’expériences entre entrepreneurs et de conseils d'experts en assurances et en gestion d'entreprises.

Archive pour décembre, 2014

Soldes : du neuf à compter du 1er janvier 2015

La loi relative à l’artisanat, au commerce et aux très petites entreprises, publiée en juin dernier, a modifié les règles concernant les soldes.

 

À compter du 1er janvier 2015, en effet, les soldes reviennent à l’ancien système :

 

– les soldes saisonniers (dates fixes) dureront 6 semaines en hiver et 6 semaines en été (au lieu des 5 semaines actuellement),

– les 2 semaines supplémentaires de soldes flottants (dates libres) par an sont supprimées.

 

À noter : les prochains soldes d’hiver se dérouleront donc du 7 janvier au 17 février 2015 (sauf en Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle et Vosges où ils se tiendront du 2 janvier au 12 février 2015). Les soldes d’été, quant à eux, auront lieu du 24 juin au 4 août.

25 astuces pour doper vos ventes sur Internet


Aujourd’hui, avoir un site Internet est incontournable pour toute entreprise. C’est un canal de diffusion performant pour vendre ses produits et services, en touchant des clients bien au-delà de sa zone immédiate de chalandise. Mais comment créer un site vendeur ? Quelles astuces pour augmenter le panier moyen de ses visiteurs ? Comment fidéliser ses clients sur Internet ?

Voici 25 conseils pour rendre votre site plus compétitif.

I / Pourquoi un site Internet est-il devenu indispensable ?

D’abord, parce qu’avoir un site permet d’augmenter ses ventes : les clients ont accès à votre e-boutique 24h/24, tous les jours !

Ils peuvent donc acheter quand ils le souhaitent, sans contrainte de temps.

Vous pouvez toucher de nouveaux clients où qu’ils soient en France ou dans le monde.  Il n’ y a plus de contrainte de lieux (les frontières sont abolies).

Un site Internet permet de communiquer plus directement avec ses clients et de moderniser l’image de son entreprise…

Toutefois si lancer un site Internet est à la portée de toute entreprise, reste encore à le faire sortir du lot face à la concurrence. Heureusement, quelques astuces simples peuvent vous aider à booster votre e-commerce dès la création du site, jusqu’aux techniques de fidélisation de vos clients.

 

Le point de vue de l’expert : Tarik Peudon-Bellalou, cofondateur de Clicboutic, entreprise spécialisée dans la création de sites e-commerce professionnels
« Aujourd’hui le plus difficile, lorsque l’on crée un site, c’est d’y amener les clients. Certains optent pour l’achat de mots clés. Si c’est parfois une perte d’argent, notamment parce que ça n’est pas fait par des professionnels, c’est surtout qu’il y a de nombreuses choses à faire avant, de bon sens, et moins coûteuses ! Je pense par exemple au fait de bien étudier le profil de ses acheteurs en amont, par des sondages ou des rencontres, pour élaborer une page d’accueil qui leur ressemble. Ou encore d’être clair et simple sur le contenu du message qu’on fait passer sur son site : un visuel de produit, associé à une promesse auquel on ajoute le bouton d’action. »

 

  Retour au Sommaire    

 

 

II / 10 conseils pour réussir la création de son site

  1 – Rassurez vos clients

 

Plusieurs éléments peuvent rassurer vos clients : la mise en avant de la sécurité de vos moyens de paiements, des conditions générales de ventes claires, un numéro de téléphone bien visible pour répondre aux questions du client, des tarifs clairement affichés, etc. Une page “qui sommes nous” donne également l’occasion de montrer que votre entreprise est sérieuse et qualifiée.  

 

 

2 –  Multipliez les axes d’entrée  

 

Outre le prix qui reste le facteur d’achat numéro un, les consommateurs sont attentifs à la variété des produits proposés. Mais plus vous aurez de choix, plus vous devrez organiser vos produits pour que l’internaute se repère et y accède facilement. Vous pouvez pour cela mettre en place des filtres (prix, taille, couleur) et proposer un moteur de recherche.  

 

3 – Donnez des informations précises sur vos produits    

 

Outre les habituelles informations taille, poids, etc., n’hésitez pas à traduire les caractéristiques du produit directement en avantages client. Et à multiplier les photos voire les vidéos. Le client pourra ainsi s’imaginer en train de l’utiliser.  

 

4 – Affichez l’état de vos stocks  

 

Un produit dont on apprend la rupture de stock au moment de valider son panier peut vous faire perdre un client ! Vous devrez indiquer l’état de vos stocks dès la page produit. Vous pouvez également proposer de commander un produit non disponible mais qui devrait être réapprovisionné rapidement.

 

5 – Proposez plusieurs moyens de paiement  

 

Pour faire face à tous les cas de figure, proposez différents moyens de paiement : la carte bancaire bien sûr via un réseau de paiement utilisant un protocole de cryptage, mais aussi le chèque pour les internautes réticents à donner leur numéro en ligne, ou encore par une société intermédiaire type Paypal.  

 

6 – Anticipez les doutes des clients  

 

Au moment de conclure la vente, les acheteurs peuvent se poser différentes questions : « Vais-je recevoir l’article à temps ? Et si ça ne me va pas ? »… Autant de doutes qui peuvent constituer des freins à la vente. Mieux vaut anticiper en indiquant par exemple que le retour est gratuit si le produit ne convient pas, ou en donnant des informations précises sur les délais d’expédition.

 

7 – Mettez en place des boutons d’actions clairs  

 

Certains clients viennent directement pour commander, souvent parce qu’ils ont déjà consulté et comparé vos produits à ceux des concurrents. Ils doivent alors trouver rapidement les boutons « ajouter au panier » et « valider la commande ».

 

8 – Mettez en avant des avis de consommateurs  

 

Près des ¾ des internautes se déclarent influencés par les commentaires ou les notes des consommateurs laissés sur les sites marchands avant d’acheter un produit(2).

 

9 – Soyez attentif au temps de chargement des pages  

 

La plupart des internautes quittent un site lorsque les pages mettent plusieurs secondes à charger. Si tel est le cas de votre site, identifiez d’où vient le problème pour le régler rapidement : infrastructure sous dimensionnée, problème de latence, non performance du code ou des pages qu’il génère.

 

10 – Améliorez votre site constamment !  

 

Non seulement les comportements des consommateurs évoluent vite, mais la concurrence est forte. Il faut donc rester en alerte pour améliorer sans cesse son site et analyser ses chiffres pour rechercher ce qui fonctionne et qui ne fonctionne pas.

 

Retour au Sommaire  

 

III / 6 astuces pour inciter vos internautes à acheter plus

 

 

Retour au Sommaire

 

IV / 9 moyens de fidéliser vos clients

1 – Soignez votre client jusqu’à sa livraison.

Un client ne revient que s’il a été satisfait de sa première expérience d’achat sur votre site. Prenez soin donc de votre client jusqu’à la livraison de son produit, en envoyant par exemple des e-mails à chaque étape du processus (validation de la commande, départ du colis, etc.).

 

2 – Réduisez le temps d’inscription

Récolter les coordonnées et des informations sur les goûts de vos clients pour pouvoir les recontacter de manière personnalisée, est indispensable. Mais attention, les internautes renoncent généralement à s’inscrire sur un site quand le formulaire est trop long. Ne demandez que les informations absolument nécessaires.

 

3 – Relancez les paniers abandonnés

Renvoyez un e-mail aux personnes pour les inviter à finaliser leur commande peut donner de bons résultats. Mais cette relance ne doit pas intervenir trop tôt sous peine de paraître intrusive au client. Il est possible d’y adjoindre une réduction, mais de manière ponctuelle pour ne pas inciter vos consommateurs à patienter pour obtenir une promotion !

 

4 – Soyez à l’écoute de vos clients

Enquête satisfaction, sondage permettent de mieux connaître vos clients. Les informations les plus utiles seront bien sûr les mécontentements, qui vous permettront de vous améliorer !

 

5 – Proposez des newsletters personnalisées

Vous ne devez pas en abuser sous peine de créer un sentiment de harcèlement auprès de vos clients, mais envoyer régulièrement des informations sur vos nouveaux produits, des événements, des ventes exceptionnelles, permet de maintenir une relation avec eux.

 

6 – Entretenez une relation autre que commerciale avec vos clients

Un blog, les réseaux sociaux (Facebook, Twitter…), les forums permettent d’échanger avec une communauté de clients et de recueillir les expériences et des suggestions de vos fans.

 

7 – Proposez des abonnements

Certains produits se prête bien à une vente en abonnement. Il permet au client de bénéficier d’une réduction du prix, et pour vous d’automatiser les ventes. Il faut tout de même veiller à varier les abonnements pour que les clients ne se lassent pas.

 

8 – Récompensez vos clients les plus assidus

Proposez leur des offres exceptionnelles personnalisées, des exclusivités, des avant-premières produits et autres avantages… En un mot, donnez leur l’impression d’avoir une place privilégiée parmi vos clients.

 

9 – Bâtissez une relation de confiance

Évitez d’augmenter vos prix brutalement ou de remplacer vos conditions générales de vente sans information claire sur votre site. Les clients sont sensibles à toute modification, il vous faut donc agir avec honnêteté et transparence. ça n’est qu’à ce prix que vous pourrez conserver la satisfaction de vos clients sur le long terme !

 

(1) Source : 3ème édition du baromètre sectoriel de la performance de conversion des sites e-commerce français, (publication Kantar Media Compete et Google – 1er trimestre 2014)

(2) Source : baromètre Fevad/Médiamétrie 2013

 

Retour au Sommaire

Cadeaux de Noël aux salariés

Cadeaux de Noël aux salariés : comment bénéficier d’une exonération de charges sociales ?
 

Les fêtes de fin d’année peuvent être l’occasion pour l’employeur de distribuer des cadeaux ou des bons d’achat à ses salariés. Une pratique qui peut également se renouveler tout au long de l’année, à l’occasion d’un départ en retraite d’un salarié, de son mariage ou d’une naissance par exemple.
 

Sachez que ces bons d’achat et cadeaux peuvent être exonérés de cotisations et contributions de Sécurité sociale, à partir du moment où leur montant global n’excède pas 5 % du plafond mensuel de la Sécurité sociale, soit 156 € pour 2014.

 

Ce plafond s’apprécie par salarié et par enfant jusqu’à 16 ans révolus dans l’année civile. Et si deux conjoints travaillent dans la même entreprise, le seuil s’apprécie par personne et non par couple.

Exonération de CFE

La cotisation foncière des entreprises (CFE) est due, sauf exceptions, par les entreprises ou les personnes qui exercent de manière habituelle une activité professionnelle non salariée, quel que soit leur statut juridique, leur activité ou leur régime d’imposition, et qui exercent leur activité au 1er janvier de l’année.

 

Cela signifie que si vous avez créé ou repris votre entreprise en cours d’année, vous n’y serez pas soumises pour cette première année.

 

Attention : pour bénéficier de cette exonération, il vous faut impérativement déposer une déclaration (cerfa n°14187*05) avant le 31 décembre au service des impôts des entreprises.

 

A noter : dans le cadre d’une cession, intervenant en cours d’année, c’est le cédant qui est redevable de la CFE pour l’année entière.

Votre nouvelle entreprise bénéficiera ensuite d’une réduction de la base d’imposition de moitié pour sa deuxième année d’exercice.

Geoffrey Bruyère, bonnegueule.fr

Retrouvez en vidéo Geoffrey Bruyère co-fondateur du site bonnegueule.fr et comment un blog de mode est devenu une véritable entreprise.

Cet entrepreneur nous délivre ses conseils et notamment celui de suivre son intuition… Rien de plus simple finalement !

 

 

 

Fiche de l’entreprise :

 

logo

 

Activité : site de conseil en mode masculine

Date de création : 2007

Site web

Ouverture d’un compte bancaire professionnel : du nouveau !

A partir du 1er avril 2015, afin d’améliorer les relations entre les banques et les professionnels, il sera désormais obligatoire que toute personne physique qui ouvre un compte de dépôt auprès d’une banque pour ses besoins professionnels signe une convention spécifique.

Cette « convention de compte » devra indiquer :

 

– le prestataire de services de paiement (coordonnées de l’établissement de crédit, y compris l’adresse de courrier électronique),

– le compte de paiement (services offerts au client, fonctionnement des moyens de paiement associés au compte, délai maximal d’exécution des ordres de paiement, modalités d’opposition…),

– la communication entre le prestataire et son client (modalités de communication et obligations de confidentialité à la charge de l’établissement de crédit),

– les conditions tarifaires applicables (taux des crédits en compte, dates de valeur…),

– le fonctionnement de la convention de compte (durée, conditions de souscription, modification et clôture du compte…).
Pour rappel, concernant les professionnels exerçant en entreprise individuelle (artisan, profession libérale, agriculteur, artiste…), il est recommandé d’ouvrir un compte séparé du compte bancaire personnel pour effectuer leurs transactions professionnelles. Seuls les commerçants, y compris les auto-entrepreneurs exerçant une activité commerciale, y sont obligés.

 

Maintenir son activité en cas de déménagement

Patrick Guérin a repris l’année dernière l’entreprise Sodeplax, spécialisée dans le placage de bois. Il se lance maintenant un nouveau défi. En effet, il voit plus grand et pour se développer, il doit déménager ! Opération d’autant plus délicate qu’il doit réussir à transférer toutes ses machines tout en honorant ses commandes en cours.

«  Nous fabriquons des plaques, feuilles, tubes et profilés en matières plastiques et en aluminium qui servent au placage de bois véritable. Cela sert de revêtement du bois.
Nous faisons également du moulurage pour donner différentes formes au bois selon les demandes de nos clients. On fournit des clients comme Ikea pour leurs mobiliers.
Nous occupons un site avec de nombreuses machines mais nous commençons à être à l’étroit pour répondre à toutes les demandes… Nous avons donc décidé de déménager pour passer d’un site de 2000 m² à 7000 m² !

 

Objectif : déménager rapidement sans prendre de retard dans les commandes

 

Comme nous travaillons en flux tendus, il faut que tout soit prêt et que les machines redémarrent dans la journée qui suit notre déménagement ! Nous devons pouvoir assurer notre carnet de commandes tout en déménageant l’usine…

Pour cela, nous avons fait appel à un prestataire pour effectuer le déménagement et sur les conseils de notre assureur, nous avons souscrit un contrat spécifique pour assurer notre machine « clé » celle qui sert à faire des moulures. En effet, si cette machine est mal ré installée ou si elle subit un choc ou une casse, cela pourrait engendrer une semaine, 15 jours voire 1 mois de retard ! »

CONSEIL EXPERT

« Pour maintenir votre activité lorsque vous déménagez et protéger vos machines pendant et après un transfert de site, voici quelques conseils :

 

1/ vérifiez les conditions générales de vente du prestataire qui va effectuer le déménagement et le détail de la prestation vendue, notamment pour savoir quelle est la capacité de « dédommagement » du prestataire, soit les limites de remboursement et les conditions de remboursement en cas de sinistre ou bien en cas de retard de livraison.

 

Généralement, c’est le « déménageur » qui est responsable en cas de dommage lors du transport et de l’installation, mais il existe des limites de remboursement.
A noter
Dans votre cas, vous pouvez demander des garanties spécifiques pour assurer l’ensemble du déménagement avec des montants de remboursement adaptés et la prise en charge d’éventuelles pertes en cas de retard, on parle de garantie ad – valorem.

 

2/ assurez les deux sites (ainsi que leur contenu, c’est-à-dire les machines, le mobilier…) tout le temps du déménagement ! A la date d’entrée dans votre nouveau local de 7 000 m², il faudra certainement revoir votre contrat d’assurance ou faire un avenant pour adapter vos garanties au nouveau site et couvrir votre mobilier, vos machines, vos marchandises, mais aussi votre activité !

 

Pensez à vérifier les termes de votre nouveau bail en tant que locataire, afin de maîtriser vos obligations en matière d’assurance vis à vis de votre propriétaire.
A noter
Il est possible de souscrire une garantie en Responsabilité Civile pour couvrir, par exemple, vos frais en cas de retard de livraison vis-à-vis de vos clients.

 

3/ souscrivez un contrat dit « bris de machine » pour couvrir une machine « irremplaçable », c’est à dire qui peut mettre en péril votre activité. Ce contrat couvre votre matériel en cas de dommage, par exemple, suite à un démontage / remontage pour les besoins d’un déménagement ou lors d’un déplacement dans l’enceinte de l’entreprise etc.

 

A savoir : il est également possible de choisir une extension de garantie qui prend en charge les pertes financières consécutives à un dommage matériel garanti, selon les limites de votre contrat.»

Stéphane Gaillard, Agent d’assurances à Fontenay Le Comte (Pays de la Loire)

 

 

Soirée de la création-reprise et de la jeune entreprise

La CCI de Versailles-Yvelines organise le mardi 16 décembre une manifestation pour les porteurs d’un projet de création ou de reprise d’entreprise ainsi que les dirigeants de jeune entreprise.
L’objectif étant de rencontrer des experts de la création afin de bénéficier d’un véritable accompagnement et d’échanger avec d’autres entrepreneurs.

Lieu du rendez-Vous : Hotel de Ville de Saint Germain en Laye (78) – 16 rue de Pontoise (proche RER A et bus)
Horaires : mardi 16 décembre 2014 de 16 à 20h
Programme :
De 16h à 20h : rencontres individuelles sur des stands tout au long de la soirée

  • Accompagnement création /reprise (diagnostic, formation, appui au développement de l’entreprise) ;
  • Cession/reprise ;
  • Conseil (experts-comptables, représentants de l’Agence Gan Assurances de Saint Quentin en Yvelines…) ;
  • Financement (banques, organismes de financement et de cautionnement…) ;
  • Formalités (création, auto-entrepreneurs, ACCRE) ;
  • Implantation (collectivités, pépinières d’entreprises, domiciliation, coworking…) ;
  • Protection du dirigeant (caisses maladie et retraite…) ;

 

Ateliers thématiques :

  • Atelier n°1 : 16h30 – 17h15 – Du statut de demandeur d’emploi à celui de créateur ;
  • Atelier n°2 : 17h45 – 18h30 – Créer, reprendre et financer mon entreprise ;
  • Atelier n°3 : 19h – 19h45 – Mon entreprise, ma réussite. Témoignage d’un nouvel entrepreneur.
Levée de fond

Vous avez besoin de fonds pour financer les projets de développement de votre entreprise ?

Titre popin Fermer

Le concept de l’émission

Vous êtes entrepreneur d’une TPE/PME, commerçant, artisan, créateur d’entreprise et vous avez des questions sur votre activité ou votre projet professionnel…
Lionel Moreau et son équipe d’experts viennent à votre rencontre dans votre entreprise pour vous aider à résoudre une problématique, lever des doutes et vous rassurer d’entreprendre !

Avantages

contact
Pour participer, veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Ces informations vont nous permettre de mieux vous connaître et de prendre contact avec vous par la suite.

* Champs obligatoires.

Choisissez...
  • Monsieur
  • Madame
  • Mademoiselle


Les données collectées dans le présent formulaire par Gan Assurances en sa qualité de responsable de traitement seront utilisés par ses services et sous-traitants pour prendre connaissance de votre demande. Le défaut de communication des données obligatoires aura pour conséquence de ne pas nous permettre de prendre en compte votre demande.
Vous pouvez, à tout moment, conformément à la loi, vous opposer au traitement des informations vous concernant, y accéder, les faire rectifier ou supprimer en nous contactant via notre formulaire de contact.

Télécharger le livre blanc
Remplissez ce petit formulaire et accédez gratuitement au livre blanc

* Champs obligatoires

Livre blanc
Fermer
Choisissez...
  • Monsieur
  • Madame
  • Mademoiselle
Les données collectées dans le présent formulaire par Gan Assurances en sa qualité de responsable de traitement seront utilisées par ses services et ses sous-traitants pour prendre connaissance de votre demande.
Le défaut de communication des données obligatoires aura pour conséquence de ne pas nous permettre de prendre en compte votre demande.
Vous pouvez, à tout moment, conformément à la loi, vous opposer au traitement des informations vous concernant, y accéder, les faire rectifier ou supprimer, en nous contactant via notre formulaire de contact.