Faites-vous confiance pour entreprendre au féminin !

#creer-mon-entreprise , #developper mon entreprise

Céline SEINTEFF, Agent général Gan Assurances à Annemasse revient sur le parcours qui l’a amené à devenir chef d’entreprise.

Son histoire fait écho à celle de nombreuses autres femmes qui ont choisi d’être leur propre patron.

« Depuis la fin de mes études, je savais qu’à 40 ans je changerai de métier pour reprendre une affaire »

« Après un DESS en négociation et en ingénierie patrimoniale, j’ai travaillé pendant 15 ans dans le milieu bancaire.

D’abord conseillère en gestion de patrimoine en banque privée, j’ai ensuite évoluée en tant que responsable d’un centre Banque Privée chez BNP PARIBAS.

J’ai ainsi acquis plusieurs compétences qui me servent aujourd’hui dans mon nouveau métier : commerciale, managériale, analyse du risque et organisationnelle.

Mon changement professionnel fait suite à un projet de vie que j’envisageais depuis longtemps.

Mes 15 années en tant que salarié m’ont permis d’acquérir les compétences nécessaires pour prendre ensuite mon envol.


Le choix de travailler dans le secteur des assurances s’est imposé naturellement

Le fait de choisir le secteur des assurances était la suite logique de mon parcours.

Que ce soit en banque ou en assurances, la relation clients est fondamentale.

En 2012, j’ai commencé à m’interroger sur la suite à donner à ma carrière professionnelle.

Je me suis rapprochée de l’APEC pour être coachée. J’ai réalisé un bilan de compétence et ai été accompagnée pendant 2 ans.

J’ai ensuite contacté tous les agents généraux de différentes compagnies d’assurances sur la Savoie et la Haute-Savoie afin d’échanger sur leur métier et les perspectives qu’il offre.

Et un jour, je suis tombée sur une annonce de la compagnie Gan Assurances qui recherchait un agent général à Annemasse.

Tous les voyants étaient au vert pour me lancer !


Le quotidien du métier d’Agent général

J’ai repris l’agence d’Annemasse en janvier 2016 et depuis le début de cette année, un associé à rejoint l’agence.

Nous avons aujourd’hui 3 collaboratrices.

Mon quotidien d’agent général est tout sauf routinier !

Je dirais qu’il s’agit d’un métier multi-cartes, multi-fonctions.

La part la plus importante de mon activité consiste à développer le portefeuille clients de l’agence.

Cela implique de la prospection et l’obtention de recommandations de la part des clients qui m’accordent leur confiance.

Je travaille aussi beaucoup avec des réseaux de prescripteurs, en particuliers avec des experts-comptables.

La relation humaine est essentielle dans ce métier, la plupart du temps je suis en RDV chez les clients.


Mon activité nécessite beaucoup de proximité, de construire une relation personnalisée et de confiance, et de faire preuve de beaucoup de disponibilité.

Etre associé, une façon de répartir les missions et gagner en efficacité


Mon métier nécessite une organisation sans faille.

Avec mon associé, nous nous sommes repartis les missions de façon à gagner en efficacité.

Nous développons ensemble le portefeuille des professionnels/PME en se répartissant les secteurs d’activité.

Je gère plus particulièrement le volet assurance de personnes auprès des entreprises ainsi que les problématiques liées au règlement des sinistres de nos clients.

Lui a en charge, entre autre, les clients à fort potentiel et l’animation commerciale des collaboratrices.

Une communication sans faille est nécessaire pour que l’agence fonctionne et que chacun y trouve son compte. C’est pourquoi nous fermons au public le lundi matin, afin de prendre le temps de faire un point d’équipe.



Conseils aux entrepreneurs qui voudraient se lancer

Il faut d’abord être complètement conscient du niveau d’implication que cela va demander.

Ce métier nécessite une disponibilité quasi-totale, et il faut donc veiller à bien organiser sa vie professionnelle et personnelle afin d’en garantir un bon équilibre.

Les 2 premières années sont les plus compliquées. Il faut mettre en place une organisation efficiente et cela demande beaucoup de temps.

Je pense qu’il est indispensable de bénéficier de l’appui de sa famille, de son conjoint.

Le partage des tâches doit être équilibré, et j’ai eu la chance d’avoir un conjoint qui m’a soutenu tout au long de la mise en place de mon projet professionnel.


Le métier d’agent général est un beau métier :

-         Des contacts humains enrichissants,

-         De l’épanouissement,

-         Une multitude d’activités qui empêchent toute routine de s’installer

-         Un apprentissage quotidien lié à la richesse des rencontres

-         Une possibilité de se remettre en question en permanence pour toujours grandir.


En conclusion, je dirais aux femmes en particulier : surtout ayez confiance en vous, sachez bien vous entourer et vous serez fières de ce que vous accomplissez au quotidien ! »


Céline Seinteff sera présente au salon Profession’L, le salon dédié à la reconversion professionnelle des femmes les 20 et 21 septembre 2018 à Lyon.


Site internet de l’agence Gan Assurances d’Annemasse

Site internet du salon Profession’L