Lancer sa marque de vêtement et se faire connaitre

#gerer-mon-entreprise , #faire-connaitre-mon-entreprise , #cas-pratiques-entreprise

A 22 ans, Guerric de Ternay est déjà serial entrepreneur. Il vient de lancer une marque de T-shirt « élégants », qu'il a conçus avec l'aide des internautes, suivant le modèle du Lean Start-up. Aujourd'hui il veut monter en puissance et faire connaître sa marque de vêtement, Goudronblanc.

« Je suis à la recherche de la meilleure formule pour développer la notoriété de notre concept, la « casual french » élégance. »

Guerric de Ternay, créateur de GoudronBlanc, marque de prêt à porter, PARIS.

« J'ai 22 ans, je suis étudiant en 4e année de droit et j'ai créé ma première entreprise à 17 ans, dans la création de logo et d'identité visuelle pour TPE. Puis un jour, je cherchais un T-shirt de qualité, avec un col en V. Ne trouvant pas ce que je souhaitais, j'ai décidé de le créer. J'ai proposé aux internautes de concevoir le produit en fonction de leurs goûts : profondeur du col en V, taille des manches, longueur du T-shirt… tout était paramétrable. J'ai pu ainsi lancer ma marque de vêtement en suivant les principes du « Lean start-up ». Ce premier cercle de personnes intéressées m'a fourni un socle de clientèle, qui a passé les premières précommandes permettant de fabriquer en quantité et donc à moindre coût.

 

Faire connaître sa marque

Pour développer l'entreprise il me faut cependant toucher une base beaucoup plus large de clients et donc faire connaître la marque. Une des difficultés, c'est que les hommes ne parlent pas « chiffons » entre eux et ne font donc pas de buzz. Je suis à la recherche de la meilleure formule pour développer la notoriété de notre concept, la « casual french élégance*».

*un style élégant et décontracté.


CONSEIL DE L’EXPERT

« Pour développer sa notoriété, la marque doit passer d'un public très ciblé, passionné de mode, à un public plus large. 

Plusieurs pistes sont envisageables :

  • rester sur le segment des passionnés et s’internationaliser en capitalisant sur la « french touch ».
  • donner aux jeunes gens la possibilité de faire partie d’un cercle restreint qui marque sa différence par le partage de valeurs : qualité, bon goût, simplicité, confort, intemporalité.
  • aller vers les jeunes femmes, public non directement concerné, mais fortement prescripteur.

 

Pour lancer sa marque de vêtement et développer sa notoriété, il faut inventer le style de vie qui va avec et l’incarner 

- trouver des opportunités présentielles de faire connaître la marque,

- construire des partenariats avec des grands magasins, des enseignes de prêt à porter en phase avec son identité.

 

Martine PERGENT, conseil et stratégie de communication, à Paris. 

Contactez-moi au 06 13 50 76 30 ou via Linkedin.

POUR ALLER PLUS LOIN :

Pour en savoir sur la méthode « Lean start-up » et entreprendre rapidement, cliquez ici.  

A LIRE AUSSI :

- Vidéo : Découvrez la success story de Nicolas Rohr, jeune entrepreneur et co-fondateur de la marque FAGUO. Il délivre ses clés de réussite face aux grands groupes dans le secteur de la mode.